Cardinal, le nouvel artichaut de Bretagne

L'artichaut Cardinal Prince de Bretagne à découvrir en juin sur les étals.

Il est gros et charnu, il a une belle couleur violette, et c’est un Breton. C’est le Cardinal, un nouvel artichaut, mis au point par les agriculteurs bretons de Prince de Bretagne.

Cardinal, artichaut de Bretagne, Prince de Bretagne
Le cardinal, en plein champs.

Comment créé-t-on une nouvelle variété ?

La conception de ce nouvel artichaut  s’est faite au sein de l’Organisation Bretonne de Sélection (OBS), un laboratoire indépendant, qui fait de la sélection variétale pour créer de nouvelles variétés. C’est ici que le Cardinal a vu le jour.
D’ailleurs, voici la serre où le jeune prince a été élevé avant de rejoindre les champs. Ici point de manipulation génétique, pas de transgénisme, mais « de la multiplication végétative obtenue à partir des collections de plantes sauvages ou cultivées » nous explique David Esnault, animateur technique.

DSC_0002 OBS BD DSC_0006 OBS BD

Dans les serres dédiées aux artichauts de l'OBS.
Dans les serres dédiées aux artichauts de l’OBS.

Il a fallu près de 15 ans pour concevoir le Cardinal. Et s’il est mis aujourd’hui en vente, c’est qu’il a atteint sa parfaite maturité.

Les caractéristiques du Cardinal

Le Cardinal est à la fois un gros artichaut breton, proche du Camus, mais sa couleur est aussi violette que celle du « petit violet ». C’est un artichaut robuste avec un fond généreux et charnu. D’ailleurs il a été récompensé d’un Sival d’argent 2015, qui récompense pour son originalité et surtout sa qualité.

Un artichaut, une grande famille

L’artichaut est un légume de printemps qui arrive sur les étals en mai et y reste jusqu’en novembre. La Bretagne représente 80% de la production nationale. Jusqu’à l’arrivée du cardinal, il y avait 3 variétés d’artichauts :

– Le camus, le gros artichaut qu’on adore avec de la vinaigrette (mais pas que).

– Le castel de Bretagne, un gros artichaut à la tête pointue. Il est parfait à farcir.

– Le petit violet, que l’on consomme cru, en carpaccio, à la croque-au-sel ou en poêlée.

Une production manuelle et familiale

« C’est un travail laborieux, nous explique m. Peron, agriculteur à Carantec. Le producteur utilise ses propres « drageons » (racine d’artichaut NDLR). Les exploitations sont familiales. La récolte se fait à la main et au couteau. On utilise très peu de produits chimiques. Cette année, la production a été traitée une fois en septembre contre les pucerons, puis plus rien. Le Camus, le Castel et maintenant le cardinal sont des variétés très résistantes. »

Une récolte toujours manuelle.
Une récolte toujours manuelle.
le drageon d'artichaut, c'est la racine avec la tige qu'on utilise pour lancer la récolte.
le drageon d’artichaut, c’est la racine avec la tige qu’on utilise pour lancer la récolte.

C’est où en Bretagne ?

S’ils sont récoltés en Bretagne, c’est sur une bande côtière allant de Saint-Pol-de-Léon à Saint-Malo. La mer n’est jamais loin des exploitations, pas plus de 15 km de distance des terres, profitant d’un climat adouci par le gulf stream (jamais de gel!). Les exploitations sont à taille humaine et majoritairement familiales. Près de 900 producteurs produisent des artichauts (sur les 2207 agriculteurs réunis sous l’appellation Prince de Bretagne).

Les exploitations des agriculteurs Prince de Bretagne sont proches des côtes.
Les exploitations des agriculteurs Prince de Bretagne sont proches des côtes.

Il existe vraiment le Prince de Bretagne ?

Sous cette appellation connue de tous, se cache un regroupement indépendant de 2350 producteurs bretons. A eux tous, ils produisent 107 variétés de fruits et légumes différents, dont 29 en bio. Les légumes sont conditionnés dans 4 stations et livrés dans toute la France et l’Europe, par camion, bateau (Britannies ferries c’est eux !) et désormais par frêt, puisqu’ils ont créé leur propre société de ferroutage, Combiwest. Ils sont forts ces Bretons !

Ca se cuisine comment l’artichaut ?

Si on l’adore cuit avec de la vinaigrette (comptez 30 à 40 min de cuisson à l’eau ou vapeur, 20 min à la cocotte minute), l’artichaut est délicieux farci, comme ici, garni de pommes de terre aux lardons et d’un bel oeuf poché (recette Chez Janie, Roscoff) ou le fond garni d’une crème de mascarpone au crabe (ou saumon) (recette des Alizés, Roscoff).

Farcis de pommes de terre aux lardons et d'un oeuf mollet, recette de Chez Jamie, Roscoff.
Farcis de pommes de terre aux lardons et d’un oeuf mollet, recette de Chez Janie, Roscoff.
Le fond est garni d'une crème de mascarpone au tourteau (ou au saumon), recette des Alizées, Roscoff.
Le fond est garni d’une crème de mascarpone au tourteau (ou au saumon), recette des Alizés, Roscoff.

Photos ©Myriam Darmoni

Photos non libres de droits. Toute reproduction sans autorisation préalable est interdite. 

Publicités

2 commentaires

  1. coucou
    humm j’adore les artichauts, et franchement, je les consomme avec de la vinaigrette. Je n’aurais jamais pensé le manger autrement et le farci de pommes de terre m’a donné envie de le cuisiner d’une nouvelle façon. Quel délice ! je me régale d’avance. Merci pour ce partage gourmand.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s