Mon super pot-au-feu

Avant de démarrer ma cure de jus de 3 jours, j’avais fait un pot-au-feu. J’aime beaucoup ce plat, car si on dégraisse bien le bouillon, il est plutôt léger et très équilibré. Aussi, j’avais prévu pour le dîner du 1er soir de ma cure, de me régaler d’une assiette de légumes cuits et de bouillon. C’est moins radical que de boire du jus toute la journée, parfait quand on a jamais fait de cure de jus (ce qui n’est pas mon cas) !

pot-au-feu

Mon super pot-au-feu (servi ici sans viande) @Myriam Darmoni

J’ai un truc  infaillible pour réussir le pot-au-feu. C’est ma mère qui me l’a enseignée : je fais cuire 2 types de viande en 2 temps. Je commence toujours à froid avec du plat-de-côte, qui donne un bouillon épatant, puis j’ajoute de la macreuse. J’en fait toujours cuire en grande quantité car j’adore réaliser du parmentier avec les restes (et cette fois, j’en ai fait un au potimarron, un régal ! Je poste la recette d’ici la semaine prochaine.)

Mon super pot-au-feu

Pour 4 personnes

  • 800 g de plat-de-côtes
  • 1,2 kg de macreuse
  • 1 oignon piqué d’un clou de girofle
  • 1 bouquet garni
  • 1/2 pied de céleri-branche
  • 6 carottes
  • 6 navets : 3 blancs et 3 boules d’or
  • 6 poireaux
  • 6 pommes de terre
  • 3 panais
  • Sel, poivre en grains
  1. Mettez le plat-de-côtes dans une grande cocotte avec l’oignon pelé et piqué du clou de girofle, le bouquet garni et 1 branche de céleri coupée en 3 ou 4 tronçons. Remplissez la cocotte d’eau. Ajoutez 1 cuil. à café de gros sel et 10 grains de poivre. Portez à ébullition. Ecumez. Laissez cuire 1 h à petits frémissements et couverts à moitié.
  2. Ajoutez la macreuse. Faites cuire 2 heures. 30 min avant la fin de la cuisson, nettoyez tous les légumes et tronçonnez les (sauf les pommes de terre). Ficelez les poireaux. Faites-les cuire dans le bouillon. Faites cuire les pommes de terre à part dans de l’eau bouillante.
  3. Servez le pot-au-feu en deux services : d’abord le bouillon, et ensuite la viande avec les légumes, accompagnés de fleur de sel, moutarde et cornichons.

Mes trucs en plus

  • Oh mais il y a pas d’os à moelle ? Et ben non parce que je n’aime pas ça !
  • Le bouillon peut aussi être servi avec des pâtes à potage (alphabet, toute mon enfance, ici on adore !)
  • Ne faites jamais cuire les pommes de terre dans le bouillon, elles libèrent leur amidon, et gâche tout sa saveur !
  • Pour dégraisser le bouillon, laissez-le refroidir et retirez la couche de graisse figée à la surface.
  • La minute antigaspi : avec le reste de viande, parmentier, avec le reste de légumes : une soupe et le bouillon fou je le congèle dans un bac à glaçons !

 

Advertisements

5 réflexions sur “Mon super pot-au-feu

  1. Pingback: Cure de jus de 3 jours, mon programme | Goût de Food

  2. Pingback: Velouté de potimarron-coco-coriandre | Goût de Food

  3. Pingback: Parmentier de bœuf au potimarron (antigaspi!) | Goût de Food

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s