Plantxa, grand « petit » restaurant

A Boulogne-Billancourt, se cache une adresse de rêve : Plantxa. Un vrai bon restaurant comme on aimerait en voir à chaque coin de rue. Un petit restau au look de cantine de surfeur-graffeur, mais attention, quand les assiettes arrivent, aië, aïe, aïe, là un chef-créateur-audacieux-moderne, bref un orfèvre nous régale. Maximilien Kuznar, autodidacte, a le talent des grands. Depuis septembre 2016, il est au commande du restaurant, créé par Juan Arbelaez, parti depuis au Marignan !

_edn5457

Samedi midi, direction Boulogne-Billancourt, rue Gallieni. Le restau, Plantxa est une cantine aux murs graffés et tagués. Ambiance surfeur, service jeune et accueillant, essentiellement masculin. On a de la chance, il fait beau, la salle est baignée de soleil, « on prête les lunettes de soleil » nous apprend le serveur. On est bien.

_edn0482-hdr

La carte est simple et… énigmatique. Comme chez David Toutain (et ailleurs), seul le nom des trois ingrédients principaux est indiqués. Alléchant.
Les prix attractifs, très ! 12 € les entrées, 17 à 24 €, les plats, 8 € les desserts.
Vous avez du mal à choisir? Le menu dégustation vous permet de tout goûter ou presque, 55 €. Et on a vu les assiettes défiler à la table de côté, les portions étaient loin d’être « de dégustation ». Ici, on est loin des portions bouchées !

Il faut bien choisir. J’opte pour l’oeuf-cassis-tarama, mon ami de table pour le Boeuf-huître-céleri. 

Les assiettes arrivent sans attendre et ce qu’on peut dire, c’est que vous en prenez plein les yeux. Comme elle est belle cette assiette ! Je n’ose y toucher d’ailleurs, pas envie de casser cette structure proche de l’art contemporain. Mais il faut pourtant, on est là pour se restaurer quand même. Oh c’est bon, c’est bon. J’y retournerais rien que ce plat.

oeuf-cassis-taram
Oeuf-tarama-cassis, il faut absolument goûter ce plat !

Les plats suivent. J’ai opté pour le poisson et son bouillon de vie. Et mon acolyte pour l’agneau-brocoli-sésame. Petit détail, il n’aime pas le brocoli, mouarffff!

Et ça fonctionne, il adore. L’agneau est fondant, cuit plusieurs heures à basse température, mais croustillant. Le brocoli fondant et parfumé au sésame. Dans l’assiette, il y a aussi du pack choy, fameux chou chinois. On a adoré!

agneau-brocoli-sesame

Le poisson, je vous raconte, du poisson, des petits légumes, betterave, carottes, quinoa soufflé. Arrosé d’un délicieux bouillon… de vie ! Il porte tellement bien son nom. C’est bon, mais bon !

Dessert ? Allez dessert !

fruit

Une tarte au chocolat et cacahuète, et un banana bread escorté d’une espuma de kiwi, « en souvenir du dessert Banane-kiwi que me préparait mon papa », nous explique Max. C’est bon. C’est déjà fini, c’est triste. Vite, il faut qu’on revienne ! D’autant que la carte change toutes les semaines, voire plusieurs fois par semaine, en fonction du marché, et des idées du chef. Quand on pense qu’il se réservait à bosser dans les bureaux…

Plantxa, 58 rue Gallieni, Boulogne-Billancourt. Tél. : 01 46 20 50 93.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s