Chocolat de Kyoko, le goût du Soleil Levant

A l’occasion du Salon du Chocolat, qui se tient à Paris, Porte de Versailles jusqu’au 1er novembre, découverte du coffret Kimono de Kyoko Duchêne, à la saveur inédite. Pour cause, Kyoko a travaillé  les produits phare de son pays le Japon. Le résultat est d’une finesse à couper le souffle (mais pas la gourmandise !)

Laurent et Kyoko Duchene - Coffret Kimono_3Hello les gourmands,

Connaissez-vous La Pâtisserie de Kyoko dans le XVe arrondissement à Paris  (et aussi dans le XIIIe)? Une adresse de fins gourmets où les pâtisseries et les viennoiseries sont d’une gourmandise à faire succomber quiconque s’approche trop près de cette vitrine. Combien de fois, ai-je dû changer de trottoir pour éviter son fameux croissant, (1er prix des croissants au beurre AOC), sa  brioche feuilletée au chocolat… damned, j’arrête là, l’évocation seule de ces merveilles me donnent envie illico d’enfourner mon vélo faire des emplettes sucrées. Ce qui ne serait pas raisonnable, j’ai été au sport au déjeuner tenter d’épuiser mes bourrelets sur une machine de torture élliptique !

D’autant, que si je prends le clavier aujourd’hui, c’est non pas pour vous faire saliver devant les pâtisseries de Laurent Duchêne, mais vous convaincre de goûter les nouveaux chocolats de son épouse Kyoko, présentés au Salon du chocolat.

Unique en son genre, l’écrin, baptisé Kimono, du nom du tissu dont il est recouvert, contient quatre bouchées délicates et raffinées. Des perles de gourmandises, qu’il faut déguster, savourer, laisser fondre, pour qu’aussitôt on soit transporté, loin, loin de notre quotidien, tant la ganache de Kyoko est subtile.

Pour cause, d’origine japonaise, Kyoko a travaillé avec des artisans de son pays natal et a osé des associations surprenantes. Et il faut du talent, pour réussir la prouesse d’associer chocolat et mirin, un alcool de riz, bio pour l’occasion, utilisé dans l’assaisonnement du riz à sushis ! Les trois autres parfums ? Rouge pour le soba, du sarrasin de la région d’Hokkaido, verte pour le yuzu du Kôchi, jaune le caramel au gingembre frais. C’est peu de dire, que la dégustation m’a emballée ! Alors je veux bien aller suer tous les jours au club de sport pour déguster sans culpabiliser des merveilles pareilles. A la recherche du bonheur? Allez donc faire un tour du côté de la Pâtisserie de Kyoko, Laurent et Kyoko seront ravis de partager leur secret, et leur sourire, avec vous !

  • Coffret Kimono, 15 €,
  • Pâtisserie Paris 15e, 238 rue de la Convention.
  • Pâtisserie Paris 13e, 2 rue Wurtz.
Publicités

Une réflexion sur “Chocolat de Kyoko, le goût du Soleil Levant

  1. Bonjour Myriam,
    Ton article met l’eau à la bouche… et ça donne une idée chouette de cadeau car je suis en mode zéro sucre, figure-toi, mais peu importe, je reste ouverte à cette merveille, quitte à l’offrir ahahah. En plus les associations de composants doivent être uniques en leur genre, car du chocolat, à la mode japonaise, c’est un domaine inconnu pour moi! Comme quoi, on se cultive à tout moment.
    En tout cas, merci pour ton article, je partage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s