Les souks de Marrakech

Déambulations dans les ruelles de Marrakech, à la découverte des souks! Comment se repérer, que ramener, comment négocier. Je vous dis tout.

Ah Marrakech, quelle ville extraordinaire ! Surfaite, sa réputation? Pas du tout, tant cette ville est belle, majestueuse, vibrante et colorée. Il y a beaucoup à faire à Marrakech, et vous n’aurez pas en moins d’une semaine explorée la magie de la belle marocaine.

Si nous avons adoré nous perdre une journée entière dans l’Atlas à la découverte de la Vallée de l’Ourika et ses villages berbères (j’y reviendrais !),

Sublime Vallée de l’Ourika, dans l’Atlas, à deux pas de Marrakech.

déambuler de palais en palais (j’y reviendrais aussi !), c’est bien au souk que nous retournions toujours. A la fois, étouffant en fin d’après-midi, c’est au petit matin, que nous avons le plus apprécié nos déambulations.

Le souk, quel souk ?

Ne partez pas bille en tête à la recherche d’une échoppe, d’une adresse lue dans un guide, conseillée par un pote, il est impossible de se repérer dans le souk de Marrakech. Et si par mégarde, un échoppier vous verra chercher, il sera ravi de vous renseigner… après vous avoir fait découvrir sa boutique et ses merveilleux produits, offert le thé… et fait passer à la caisse !

Il faut se laisser errer, aller ça et là, en gardant quelques repères afin de revenir sur ces pas.

Nous rentrions dans la Médina (la vieille ville, entourée de remparts) par la Koutoubia. C’est la plus grande mosquée de Marrakech !

Les vendeurs d’oranges et de grenades sont partout. Ils vous pressent un jus délicieux à la demande. Ne vous en privez pas

Le souk, ou plutôt les souks de Marrakech remontent à la périodes des caravaniers en partance pour Tombouctou. Ils se réunissaient là, au nord de la place Jemmaa-El-Fna.

Serpent, singe, femmes proposant henné sur main, vendeurs de fruits, joueur de luth, que dire de cette place, par laquelle on pénètre dans le souk !

Pas pour rien qu’on la surnomme la Ville Rouge.

Depuis l’époque des caravaniers, le souk est un labyrinthe de vendeurs d’épices, d’objets artisanaux (ou pas…), de tapis, de vêtements, de bijoux. C’est simple, il y a tout au souk. Même la Fnaque Berbère, délicieux café littéraire, où il fait bon faire une pause !

Dans le souk, on croise des touristes (beaucoup en ce début janvier), des charettes, des femmes faisant leur marché. C’est un peu le métro aux heures de pointe, avec le charme en plus !

Embouteillage de vélos, charettes et… touristes au yeux écarquillé

Comment se retrouver dans le souk de Marrakech ?

Cependant, ce désordre est quelque peu organisé, subtil mais néanmoins très utile.

  • Le souk sémarine: vous y trouverez des tissus, des djellabas (les robes marocaines brodées sont splendides !)
  • Le souk smata, aussi appelé marché aux babouches !
  • Le souk cherratine, royaume des objets en cuirs !
  • Le souk Haddadine, paradis des lampes, lanternes et objets en fer forgés.
  • Le souk Attarine, paradis des épices, des parfums, de l’herboristerie. Mon paradis à moi !

Que ramener du souk ?

  • Armez-vous de patience avant d’entamer les négociations. Les prix s’envolent au départ et… redescendent peu. Soyez Aimable, souriant. Flattez le marchand. Surtout soyez sûr du prix que vous voulez mettre. Prenez votre temps, revenez-y !
  • Des assiettes et des poteries ! Comme je vous l’ai raconté à propos du tajine, j’ai aussi bien acheté 3 magnifiques assiettes peintes à la main de Fès 50 € (500 dirams)
Assiettes peintes à la main de Fès.

qu’un tajine à 3,50 €, en dehors du souk, chez le potier du coin !

De l’huile d’argan pour le visage : vous trouvez partout des coopératives de femmes. On vous expliquera la provenance et les propriétés de l’huile d’argan.

  • Du savon noir, un gant et une pierre ponce, pour transformer sa modeste salle de bain décatie en hammam et se croire une princesse des milles et une nuits !
  • Des épices et des fruits secs.
  • Je ne détaille pas plus, car j’ai prévu de faire un article entièrement dédié aux épices. Mais fuyez les stands trop colorés, où les épices sont exposées à l’air et la lumière. Une fois rentré dans votre demeure, elles n’auront aucune saveur !
Des fleurs, qui une fois séchées servent de colorants naturels.
  • Des bijous, des robes, des tapis, de la vannerie, des objets de déco: TOUT !

Dire que j’ai adoré Marrakech, c’est peu dire. Je m’y suis retrouvée, j’ai adoré la beauté de cette ville, la gentillesse sincère des Marocain.es, le ciel et l’air pur, la splendeur et l’immensité du paysage opposée à l’étouffante Médina. A trois heures de Paris, ce petit paradis est véritablement une ville impériale !

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s